Fête Día de Muertos & Mole

La deuxième édition de la fête de Morts Mexicaine à la Maison du Peuple était le 31 octobre, 2018 et elle a accueilli en total 125 personnes. Ambiance fête des morts assurée avec notre autel, un repas aux saveurs authentiques, des déguisements et maquillage sur le thème puis de la musique latina proposée par los Franchutes de la Sierra.

El día de Muertos, plus qu’une mode est une tradition ancestral et d’une grande importance au Mexique qui est célébrée  le 1er et 2 novembre.

Telle qu’il est pratiqué par les communautés indigènes du Mexique, el Día de los Muertos (jour des morts) célèbre le retour transitoire sur terre des parents et des êtres chers décédés. Les festivités ont lieu chaque année, entre fin octobre et début novembre, période qui marque la fin du cycle annuel de la culture du maïs, la principale culture vivrière du pays.

img_7644

Pour faciliter le retour des esprits sur la terre, les familles parsèment de pétales de fleurs, de bougies et d’offrandes, le chemin qui mène de la maison au cimetière. Les plats préférés du défunt sont préparés et disposés autour de l’autel familial et de la tombe, au milieu de fleurs de cempazuchitl et de divers objets d’artisanat typiques comme les silhouettes en papier.

Le plus grand soin est apporté à tous les aspects des préparatifs car dans l’imaginaire populaire, un mort peut attirer la prospérité (par exemple, une bonne récolte de maïs) ou le malheur (maladie, accident, difficultés financières etc.) sur sa famille selon le sérieux avec lequel les rituels sont accomplis. Les morts sont répartis en plusieurs catégories en fonction de la cause du décès, de l’âge, du sexe et, dans certains cas, de la profession. Un jour de culte est attribué à chacune de ces catégories. Cette rencontre entre les vivants et les morts est une affirmation du rôle de l’individu dans la société. Elle contribue en outre à renforcer le statut politique et social des communautés indigènes du Mexique.

Les fêtes dédiées aux morts revêtent une importance considérable dans la vie des peuples autochtones du Mexique. La fusion des rites religieux préhispaniques et des fêtes catholiques permet le rapprochement de deux univers, celui des croyances indigènes et celui d’une vision du monde introduite par les Européens au seizième siècle.

Cette deuxième édition de Clermont-Ferrand a été organisé par L’Hibiscus en partenariat avec l’association Pachamama pour faire connaître cette unique tradition qui émerveille de plus en plus dans le monde entier et est inscrit depuis 2008 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco.

menuDDM18

Le Menu

Apéritif avec une boisson (avec ou sans alcool) et guacamole

« Mole »

Poulet sauce épicée au chocolat et deux tortillas

accompagné du riz rouge et salade Hibiscus

Pain de Muertos et chocolat chaud

Un concours du meilleur déguisement a eu lieu ainsi qu’un tirage au sort pour gagner une boîte monbento avec sa pochette. Les gagnants du concours étaient Guillaume et Solène Anin qui ont remporté comme cadeau une tête de morts « calavera » artisanale fait au Mexique.

La musique mexicaine vivante et dansante par Los Franchutes de la Sierra a fait lever tous les participants et les morts aussi… les liens des vidéos pris par quelques participants ci-après:

Musique par:

franchutes

vidéo Franchutes

vidéo la vibora de la mar

Merci à l’association Pachama en spécial à Marisa ainsi qu’à Evelyne pour leur aide pendant le service et à l’équipe familiale de L’Hibiscus.

Source: Unesco

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s