Featured

Posada Navideña 23 décembre 2017

L’Hibiscus et Pachamama vous invitent à la première « Posada Navideña » á CLERMONT-FERRAND le samedi 23 décembre de 12h à 16h

Menu Navidad (entrée comprise) á 18€ : ponche ou bière, tostadas y pozole, dessert

50 places uniquement sur réservation au: 06 74 66 13 52 Ou Contact

Entrée sans menu 5€ (une boisson offert: ponche ou thé hibiscus)

pérégrination, piñata, musique

Un tirage au sort pour gagner un lot de produits mexicans avec le ticket d’entrée

Apte pour toute la famille et ambiance mexicaine joyeuse !

🌺 🇲🇽 🌠

posada N

Qu’est-ce que c’est une POSADA?

Las Posadas sont des fêtes populaires catholiques qui sont célébrées au Mexique, au Honduras, au Guatemala, au Salvador, au Nicaragua, au Costa Rica et au Panama pendant les neuf jours avant Noël, soit du 16 au 24 décembre. Ces célébrations rappellent le pèlerinage de Marie et Joseph depuis leur départ de Nazareth à Bethléem, où ils cherchent un lieu de séjour et attendent la naissance de l’enfant Jésus. Chaque de ces neuf jours a une signification différente: humilité, force, détachement, charité, confiance, justice, pureté, joie et générosité.

« Posada » signifie auberge, et les Posadas mexicaines célèbrent aujourd’hui l’esprit d’hospitalité et de partage qui caractérise le Mexique. La Posada a lieu chaque jour dans une maison différente et les hôtes offrent du punch, des cannes, des oranges ou mandarines et un sac avec des bonbons et des arachides appelé collation, sans manquer les piñatas pleines de bonbons.

Au crépuscule, les invités se rassemblent devant la maison avec des enfants habillés en bergers, anges et, parfois, Marie et Joseph. Un ange porte la procession, suivi de Marie et Joseph. Les adultes suivent, portant des bougies allumées. Les « pèlerins » chantent une chanson demandant un abri, et les hôtes chantent leur réponse pour à la fin leur ouvrir la porte et les offrir du punch, des « buñuelos » (beignets), des tamales et autres repas de fête.

La piñata (utilisée par les évangélisateurs pour montrer la tentation aux indigènes) est faite avec un pot en argile qui lui donne la forme d’une étoile avec sept pics, qui représentent les sept péchés capitaux. La piñata est couverte de couleurs éclatantes de papier et rempli de bonbons et de fruits. La piñata représentant le mal, il faut donc la casser avec un bâton de bois qui représente le bien et donne la force de vaincre les tentation ! Pour casser la piñata d’abord il faut la pendre en hauteur et ensuite, au tour des enfants et adultes d’essayer de la casser avec les yeux couverts – ce qui signifie avoir la foi et donc pas besoin de voir. A l’époque, il fallait même leur faire trente-trois tours sur soi même (en souvenir des trente-trois ans que Christ a vécus). Une fois la piñata brisée, les sucreries et les fruits qu’elle contenait tombent et symbolisent les bénédictions et l’amour de Dieu qu’on obtiens après avoir vaincu le mal. Enfin, à la fin de la Posada, des «aguinaldos» ou collations sont distribuées, qui sont de petits sacs avec des bonbons, des fruits et des collations.

Au cours de la Posada on n’oublie pas le punch! Pour les enfants, le punch est élaboré des fruits de saison, comme des tecojotes, goyaves, pruneaux, mandarines, oranges, sucré avec du sucre brun (cassonade) et parfumé avec des bâtons de vanille ou de cannelle. Pour les adultes, le même punch, mais avec « piquete », qui est généralement un peu de rhum ou de tequila ajouté au verre pour le rendre plus heureux. Il y a autant de recettes de punch que de grand-mères au Mexique. Le punch qui sera préparé pour la première Posada à Clermont-Ferrand aura parmi les fruits déjà mentionnés une touche d’infusion de fleur d’hibiscus bio et du sirop d’agave… bien sûre on ne pouvait pas les oublier!

Au delà de l’aspect très croyant de cette festivité chrétienne, de nos jours les Posadas sont une fête traditionnelle de fin d’année très populaire au Mexique juste pour passer un bon moment en famille, entre amis et les voisins du quartier. Donc, nous vous attendons nombreux pour découvrir cette magnifique tradition ensemble!

Featured

Première film Coco Cinedôme

Dimanche dernier était la grande première du film Coco en France et les différents cinémas ont fait leur fête à la mexicaine. De Paris, á Bordeaux, Lyon et Toulouse, les mexicains y étaient présents avec de la musique, “las ofrendas de Muertos” et de dégustations de la cuisine mexicaine.

En ce qui concerne Clermont-Ferrand, c’était avec grande plaisir que L’Hibiscus a pu participer à la première du film Coco hier au Cinedôme Aubière.

EC970F43-BC2B-45E6-9732-4CC6B2CF89B3En proposant une animation complète sur le thème “Día de Muertos” : musique,  maquillage, autel de morts et dégustations de tacos, quesadillas, guacamole, pan de muerto, calaveras au chocolat et agua de Jamaica “thé a la fleur d’hibiscus”. Il y a même eu une calavera de barro offerte au meilleure déguisement gagnée par une belle petite catrina de 6 ans. Le but étant de ramener le Mexique et cette célébration traditionnelle aux Auvergnats et leur donner un premier-goût juste avant de découvrir le film.

Quel plaisir de pouvoir regarder le film pour la séance de 13h30 après la prestation et voyager au Mexique pour savourer chaque second le décor magnifique animé del pueblo de Mixquic, situé au sud de Mexico à côté de Xochimilco, la Plaza del Ropero á Guanajuato, el Templo Mayor de Teotihuacan entre autres.

Par ailleurs même si le film était  en version française on a entendu défiler un panaché de mots mexicains tout au long de la séance. Les avez-vous repéré?

Realisé par le Mexican-Americain Adrián Molina, le film “es una carta de amor para Mexico” et donne une très belle image du Mexique, sa culture et explique parfaitement la signification del Día de Muertos a la Azteca.

 “Coco raconte l’histoire de Miguel, 12 ans, qui rêve de devenir musicien comme son idole disparue, Ernesto de la Cruz. Mais la musique est bannie de la famille de Miguel. Par un étrange concours de circonstances, le préadolescent est propulsé dans le monde des défunts, où il va rencontrer ses ancêtres, avant de lever le voile sur un lourd secret de famille, gardé par son attendrissante arrière-grand-mère, surnommée Coco.

Le film est rempli de références culturelles qui deviennent vite universelles dans les pas de Miguel. Le chien chauve, qui le suit à la trace, est un xoloitzcuintle. Dans la mythologie aztèque, cette race accompagnait les défunts dans l’inframonde, celui des morts. Peuplé de squelettes élégants et délirants, l’univers de Coco s’inspire de l’œuvre colorée et parodique de l’illustrateur mexicain José Guadalupe Posada (1852-1913). Dans le monde des ancêtres, Miguel rencontre son idole, Ernesto de la Cruz, qui ressemble à l’acteur et chanteur Pedro Infante (1917-1957), avec sa fine moustache. Il croise aussi la peintre Frida Kahlo (1907-954) ou des alebrijes, ces créatures fantastiques typiques de l’artisanat mexicain.” * ArticlLe Monde

Un énorme succès au Mexique, Coco est sorti fin octobre juste avant les festivités de jour de morts et est en train de devenir le film de l’année avec la participation des grands talents mexicains comme Gaël García Bernal, Angélica Vale, Angélica Maria, Marco Antonio Solís, Eugenia Leon et Cecilia Toussaint.

Comme eux, je suis fière de pouvoir aussi, plus que jamais diffuser la culture mexicaine en vous faisant découvrir ses traditions et gastronomie à travers ce blog et ma cuisine contemporaine.

Je vous recommande donc d’aller voir ce film et EN FAMILLE bien sûre, surtout si vous avez toujours rêvé d’aller au Mexique et ne pas encore eu l’occasion!

23943183-0DD2-4A41-A083-B3FDFDB414CE

 

* extrait de l’article Le Monde « « Coco », le blockbuster de Disney qui cartonne au Mexique », publié Le 26.11.2017

Regardez les animations d’autres salle cinéma en France :

Toulouse

Participez au jeu de concours pour gagner une calavera de barro. Mettez sur le commentaire en bas de page de l’article ou Facebook le maximum de mots mexicains entendu pendant le film et leur signification. Sélection du gagnant le 15 décembre, 2017.

Featured

Día de Muertos Clermont-Ferrand

L’Hibiscus remercie la ville de Clermont-Ferrand, l’ensemble des participants, la communauté mexicaine d’Auvergne, l’association Pachamama et les bénévoles pour fêter ensemble « El Día de Muertos » pour la première fois sur Clermont-Ferrand.

Le lieu était à la Maison du Peuple, une ample salle en plein centre ville qui a été transformée en « fiesta Mexicana ». En tout, environ 90 personnes on été accueillies, 12 tables montées au décor mystique de cette soirée, un espace bar-cuisine, le groupe de musique Los Franchutes de la Sierra, une piste de danse et à l’honneur, une magnifique « ofrenda de muertos » créée par la famille Charbonnier-Mendez.

IMG_0083

IMG_0094

Sur l’autel il y a eu deux niveaux symbolisant le ciel et la terre puis nous retrouvons plusieurs objets importants qui font l’anatomie de cette offrande : de l’eau, des bougies, des fleurs, trois croix en chaux, terre et fleurs qui représentent les quatre point cardinaux, des têtes de morts et des Catrinas miniatures, du papier soie avec des images de squelettes, des fruits de saison, le traditionnel pain de morts, de la tequila, des objets typiques mexicains comme le metate, la presse à tortilla en bois, le mortier en pierre « molcajete », un ensemble de décoration sans oublier le drapeau du Mexique. Pour finir et faire l’autel plus intimiste, des vêtements et affaires des défunts et comme la tradition le veux, les photos dont deux chers de la famille Garduño García.

IMG_0079

Pour le dîner Dia de Muertos il y a eu 46 réservations pour une découverte ou redécouverte de la gastronomie mexicaine composé d’une boisson fleur d’hibiscus ou bière mexicaine, salade de choux, trois tacos au picadillo, mole et rajas et pour finir en douceur un flan au potimarron et cannelle. Aussi des tostadas, guacamole, margarita Hibiscus et pan de muerto pour élargir le choix des spécialités mexicaines populaires de cette période de morts.

Par ailleurs, Selene et Alexis ont également ramené des produits authentiques mexicains: salsas, farine de maïs nixtamalisé, piments, des épices, tortillas et tequila pour proposer un choix divers et permettre de continuer à élaborer les plats chez les amateurs de la cuisine mexicaine.

La gagnante de la calavera « tête de mort » était Dulce Zarate et Océane Mathiot pour le meilleure costume de Catrina qui a ramené chez elle une boîte monbento original offert par la société clermontoise réputée par leur French design.

IMG_0081

IMG_0113

Tout au long de la soirée los Franchutes de la Sierra ont animé avec leur répertoire de chansons mexicaines entre cumbia, banda et mariachi pour faire danser les invités et aussi booster l’équipe en préparation des tacos et boissons. Une belle organisation grâce aux bénévoles Jaime de l’association Pachama, Nouara et Nasser de la famille et aussi « los mexicanos » de Clermont-Ferrand qui ont aidé à ranger la salle à la fin de la soirée.

Video Franchutes

IMG_0085

Au-delà de l’aspect religieux, cette fête a un véritable rôle de cohésion sociale qui est d’autant plus marqué cette année, après le séisme qui a secoué le pays en septembre dernier, faisant 366 morts et pour lequel L’Hibiscus donnera une partie de ses ventes du mois d’octobre et novembre à l’organisme Fondation de France Mexxa.

Nous vous donnons rendez-vous certainement en 2018 pour la deuxième édition de cette unique tradition classée depuis 2003 au patrimoine oral et immatériel de l’UNESCO.

IMG_0146

 

Featured

Día de Muertos Clermont Ferrand

fdm2

DIA DE MUERTOS 31.10

Nous avons le plaisir de pouvoir organiser pour la première fois une célébration traditionnelle du Mexique « Le Jour des Morts » en collaboration avec l’association Pachamama et la participation du groupe de musique Los Franchutes de la SierraVenez découvrir cette belle manifestations apte pour toute la famille.

Réservez vos places dans le lien suivant : Contact

animations muertos

 

Menu fdm

La diversité culturelle du Mexique se manifeste dans toute sa richesse lors de ses fêtes populaires ainsi que dans ses traditions et ses coutumes, dont certaines sont uniques au monde. C’est certainement le cas des festivités de la Fête des Morts célébrée dans tout le pays.

Partout au Mexique, les gens érigent des autels aux couleurs éclatantes. La nuit, les cimetières prennent une apparence encore plus solennelle que de coutume avec leurs centaines de visiteurs éclairés par des bougies, qui élèvent leurs prières en l’honneur de leurs défunts dans une ambiance aux teintes dorées.

Certaines villes accueillent des fêtes et des concours culturels et artistiques : dessin, photographie ou réalisation du meilleur pan de muerto, la brioche qui se mange pour l’occasion. Des compétitions du plus beau costume sont organisées et notamment celle de la meilleure Catrina, célèbre représentation mexicaine de « Sa Majesté la Mort » née de l’imagination et du sens de l’humour du graveur mexicain José Guadalupe Posada.

Les offrandes placées sur les autels représentent les quatre éléments primordiaux de la nature : la terre, symbolisée par les fruits qui alimentent les âmes de leurs parfums ; le vent, symbolisé par le papier découpé dit papel picado et le papier de soie qui, en raison de sa légèreté, se balance au rythme de la brise ; l’eau, placée dans un récipient pour apaiser la soif des défunts qui nous rendent visite, après la longe route parcourue pour arriver jusqu’à l’autel ; et enfin, le feu avec les bougies et des cierges qui représentent chacun une âme dont on se souvient, et pour chaque âme à laquelle on pense, une bougie supplémentaire pour les âmes oubliées.

Remarquez notamment sur les autels le traditionnel pan de muertos, les bougies et les cierges, les crânes en sucre, les sucreries à base de citrouille, les fruits, l’eau, le pulque, boisson de maguey fermenté, le mezcal ou la tequila, une assiette avec du sel ainsi qu’une croix indiquant les quatre points cardinaux afin de permettre aux âmes de trouver leur chemin jusqu’à l’autel et du retour.

Les festivités les plus célèbres du pays sont celles des villages de Pátzcuaro, au Michoacán, et celles de Mixquic,  au sud de Mexico. Cependant, d’autres bourgs plus petits et moins connus vous offriront une expérience plus intime et accueillante pour célébrer la Fête des Morts.

fdm3

source: Visit Mexico

Featured

Visite Salon Anuga

L’Anuga est le salon d’alimentation leader du monde pour le commerce, la restauration et le marché de la vente-à-emporter exclusivement pour les visiteurs professionnels, qui a lieu tous les deux ans à Cologne.

L’Hibiscus y est ce week-end pour repérer les nouvelles tendances et choisir des produits de qualité du monde entier pour l’élaboration d’une cuisine mexicaine contemporaine :

A l’honneur le Mexique avec trente deux sociétés mexicaines représentant le meilleur du pays : café, cacao, miel, sirop d’agave, tequila, cactus, tortillas, avocats, piments, vanille… Cet après-midi a eu lieu l’inauguration du Pavillon Mexicano en présence de l’ambassadeur du Mexique en Allemagne, Rogelio Granguillhome Morfín et la commission allemande de Pro México avec l’ensemble des entrepreneurs mexicains souhaitant exporter leur produits puis des mise en bouche préparées par le chef Raúl Oliver Arriaga propriétaire du restaurant mexicain El Chaparro à Berlin.

De México para el mundo!

 

Les 32 sociétés présentes sont: SolySal, Sesajal, Inulina y Miel de Agave, Comavo, GS Exports, Aceitera Mevi, El Yucateco, General Robles, Maya Honey, Alimentos Mayorgas/Laterra, Comercializadora Colimense, Cafesca, Cafiver, Productos Lol Tun, Congeladora Anáhuac, Vainilla Molina, Nopal Export, Prodes, Tangible Nous, Prinsa y Aztec Heritage, Mexifrutas, Tequilas del Señor, la Cofradía, Comidas y Bebidas Fermentadas, Licores Veracruz, Oro de Oaxaca, Tequila Orendain, Nosso Coco International, Miel de Tierra, Star Juice y Aloe Jaumave.

 

Featured

Menu Automne au marché d’Aubière

C’est confirmé, à la vente dès ce dimanche 29 octobre le fameux « pan de muerto » ou pain des morts.

Cette petite brioche dorée mexicaine aux rondeurs gourmandes et avec des décorations en pâte d’os de squelette avec un goût d’eau de fleurs d’orange… Ne soyez pas effrayé! Ce petit pain est incontournable pendant la période de la célébration traditionnelle de « día de muertos » ou le jour de morts le 2 novembre et est utilisé comme élément des autels que les mexicains dressent en l’honneur des ces défunts pendant ce jour.

Le pain de morts est délicieux accompagné d’un chocolat chaud ou un café de olla et il vous attendra pour le déguster ce dimanche au Marché d’Aubière…

pan de muerto

 

Après les nombreux clients rencontrés sur la foire de Cournon, L’Hibiscus – cuisine mexicaine contemporaine vous attend ce dimanche 29 octobre de 9h à 13h au menu:  Boissoin fleur d’Hibiscus, guacamole, ceviche, tacos, flan au potimarron et pain de mort bien sûre! Aussi de produits à la vente: sachet de fleur d’hibiscus bio, sirop d’agave bio, farine de maïs nixtamalisé sans ogm, entre autres…

Pour soutien aux victimes touchés par le séisme à Mexico et Oaxaca le 7 & 19 septembre dernier, une partie des ventes du mois d’octobre et novembre sera transféré à l’organisme Fondation de France Mexxa.

Mexxa